Greenpeace
08/2014


Exploitation industrielle du bois en République Démocratique du Congo : populations sous tension


Selon la Réglementation sur le Bois de l’Union Européenne, il revient désormais aux importateurs de bois tropical de prouver que le produit qu’ils importent a été récolté dans le respect de la législation du pays d’origine.

Dans un contexte à fort risque d’illégalité, comme en RDC, ce règlement oblige les importateurs à aller au-delà des papiers officiels présentés par leurs fournisseurs. Mais le font-ils? Les importateurs ont-ils une idée concrète de la façon dont, par exemple, les compagnies industrielles cohabitent avec les communautés forestières et respectent leurs engagements légaux à leur égard?

Pour en avoir le coeur net, la présence sur le terrain s’impose, là où les compagnies sont les seules maîtres à bord…

C’est ce que des représentants de Greenpeace et d’autres ONG locales ont fait cet été : ils se sont rendus au cœur d’une des provinces forestières de République Démocratique du Congo, dans le district de Lisala, Province de l’Équateur, sur les rives du fleuve Congo.


Lien Greenpeace : http://forets.greenpeace.fr/exploitation-industrielle-du-bois-en-republique-democratique-du-congo-populations-sous-tensions

info
×
info
×
info
×
info
×
info
×
info
×
info
×
info
×
info
×
info
×
info
×
info
×
info
×
info
×
info
×
info
×
info
×
info
×
info
×
Using Format